Saint-Geniès_lavoir_Chironde.JPG

Chemin des meuniers - Le Sireyjol et la Chironde

Boucle, Equestre, Naturel, Promenades et Randonnées, Pédestre, VTT à Saint-Geniès
14.7 km
Aller / retour
Pédestre
4h
Facile
  • Découvrez la vallée du Sireyjols dans la première partie de la randonnée, puis de la Chironde. Vous longerez de près une ancienne ligne de chemin de fer. Sur ce chemin, vous admirerez les moulins du Breuil, de Gorse, de la Vergne, de Diane, des Loys et le moulin des Ans. Profitez de votre passage dans Saint-Geniès pour visiter son superbe bourg aux toits de lauze.

    Points forts : moulins, rivières, cabanes en pierre, bourg de Saint-Geniès

  • Après avoir quitté le parking du lavoir, découvrez la vallée du Sireyjol avant de rejoindre celle de la Chironde. Vous longerez de près l'ancienne ligne de chemin de fer où passait le train. Sur ce chemin, vous admirerez les moulins du Breuil, de Gorse, Doublein, de la Vergne, de Diane, de la Coste, des Loys et le moulin des Ans.
    Le plus : profitez de votre passage à Saint-Geniès pour découvrir son bourg, célèbre pour ses nombreuses toitures en lauze, et visiter la chapelle du Cheylard,...
    Après avoir quitté le parking du lavoir, découvrez la vallée du Sireyjol avant de rejoindre celle de la Chironde. Vous longerez de près l'ancienne ligne de chemin de fer où passait le train. Sur ce chemin, vous admirerez les moulins du Breuil, de Gorse, Doublein, de la Vergne, de Diane, de la Coste, des Loys et le moulin des Ans.
    Le plus : profitez de votre passage à Saint-Geniès pour découvrir son bourg, célèbre pour ses nombreuses toitures en lauze, et visiter la chapelle du Cheylard, monument classé historique.
Points d'intérêt
1 Lavoir
« Devant vous, le lavoir de la commune, l’ancêtre de la machine à laver ! Longtemps la lessive s’est faite sur une pierre inclinée ou une simple planche et sans abri au bord de la rivière. La création des lavoirs résulte d’une prise de conscience de l’importance de la salubrité publique et des principes élémentaires d’hygiène.
Les lavoirs tels que nous les connaissons étaient considérés comme indispensables à la vie de la cité en facilitant un tant soit peu le labeur des lavandières. C’était un endroit que fréquentaient les femmes du village pour y faire la lessive et en profiter pour faire passer les nouvelles du village. »

Source : APAM (Association Périgordine des Amis des moulins)
Lavoir.JPG
2 Pigeonnier
Pigeonnier.JPG
3 Noyeraie
La culture de la noix est très importante en Dordogne, puisque c’est le 2ème département producteur en France, derrière l’Isère et devant le Lot. On peut observer des noyeraies un peu partout dans le Pays de Fénelon et dans tout le Périgord Noir. Il existe même une AOC (appellation d’origine contrôlée depuis 2002) devenue AOP en 2004 (appellation d’origine protégée), la « noix du Périgord ».
Pi2.JPG
4 3 cabanes en pierre
Point d’intérêt 3 : 3 cabanes en pierre
Eléments originaux de l’architecture rurale, appelées improprement « bories », les cabanes sont implantées surtout dans les régions où les roches de débitent en lauze. Elles sont le témoin d’une vie rurale intense. Aux XVIII et XIXèmes siècles, leur fonction était la plupart du temps un abri : travailleurs des champs, bergers, animaux, outils et parfois…amoureux, car leur implantation est généralement éloignée des habitants.
3 cabanes en pierre.JPG
5 Moulin Constant
Pi4.JPG
6 Moulin de Larnaudie
Les moulins étaient un patrimoine très présent dans le Périgord. Bien que la plupart ont été détruits dans la 2ème moitié du XIXème siècle avec la révolution industrielle, on peut en observer de nombreux vestiges ça et là, et certains d’entre eux sont encore très bien conservés comme le Moulin de Larnaudie, que vous pouvez voir en face de vous, de l’autre côté du ruisseau.
Moulin de Larnaudie.JPG
7 Moulin de Lavergne
Au niveau du Moulin de Lavergne, poursuivez à droite, puis la première route à gauche. Cela vous mènera jusqu'au moulin des Ans. Au moulin des Ans, vous ferez demi-tour et suivrez le même circuit jusqu'ici. Au moulin de Lavergne, retrouvez le chemin qui donne l'indication du bourg de Saint-Geniès, pour terminer votre randonnée.
8 Calvaire
Pi7_1.JPG
9 Moulin des Ans
Moulin des Ans
A l’origine (1690), c’était un moulin à farine avec 3 paires de meules, situé sur une dérivation de la Chironde appelée également l’Hyronde, avant de devenir, en 1720, une fonderie puis une forge à battre avec un seul haut fourneau par lettres patentes du roi Louis XV (avril 1725).
La forge des Ans qui fonctionnait à la houille blanche se développera au détriment du moulin. La réunion de la forge des Ans avec celui du Bourzolles (Lot) fut réalisée en 1867 .
Le moulin reprendra du service en 1931 avec la famille Vergne. Pierre, le dernier meunier, transformera le moulin en une minoterie puis performante. En 1991, sera livré le dernier sac de farine.

Source : APAM (Association Périgordine des Amis des moulins)
Moulin des Ans.JPG
10 Moulin de Diane (bief)
Pi9_bief.JPG
11 Château de Saint-Geniès
Les façades et les toitures du château ont été classées monument historique depuis 1976. Maisons de chevaliers au XIIIème siècle, les deux habitants parallèles furent reliés entre eux au XVIème siècle, la tour ovale et la tour carrée qui dessert les 4 niveaux avec son superbe escalier à vis, furent construites à la même époque.
A l’occasion de la construction de la route qui traverse le village en 1850, le niveau de la place fut réhaussé, masquant les ouvertures du rez-de-chaussée sur la façade nord. Les travaux de réfection de la place permirent de creuser un passage, permettant de retrouver l’accès au rez-de-chaussée du château.

Mairie de Saint-Geniès
Château.JPG
12 Eglise de Saint-Geniès
L’église paroissiale est dédiée à la bienheureuse Vierge Marie. Construite pour sa partie la plus ancienne au XIIème siècle, elle comportait le chœur actuel et une nef rectangulaire, parallèle au château. En partie détruite en 1574, il ne restait que les murailles latérales, elle fut construite au XVè/XVIè siècles, agrandie, avec un clocher porche. Une toile représentant Saint-François soutenant le Christ a été classée monument historique. Une statue sur la porte d’entrée fut donnée à la paroisse par un alsacien réfugié à Saint-Geniès, en remerciement de l’hospitalité des habitants en 1940.

Mairie de Saint-Geniès
Eglise.JPG
13 Chapelle du Cheylard
Elle fut fondée par Gaubert la Chaminade en 1327 ; la fondation approuvée en 1329 par l’évêque de Sarlat monseigneur Béranger, a été gravée sur le mur à gauche au-dessus de la porte principale. La chapelle fut édifiée en l’honneur de Jésus Christ, de la Vierge Marie, de Saint-Jean, Saint-Michel et Sainte-Catherine.
Elle a été inscrite aux monuments historiques en 1899.
Les peintures murales à l’intérieur de cette chapelle représentent un témoignage extrêmement intéressant sur les techniques et les œuvres picturales du XIVème siècle.

Mairie de Saint-Geniès
381 mètres de dénivelé
  • Altitude de départ : 197 m
  • Altitude d'arrivée : 197 m
  • Altitude maximum : 272 m
  • Altitude minimum : 162 m
  • Dénivelé total positif : 381 m
  • Dénivelé total négatif : -381 m
  • Dénivelé positif maximum : 37 m
  • Dénivelé négatif maximum : -39 m